Rechercher :

À propos…

« Génération Citoyenne » est née de la volonté d’un groupe de jeunes vichyssois d’en faire une ville enfin dynamique.

En 2008, dans des conditions dont chacun fera son opinion, Claude Malhuret, a été réélu pour un quatrième mandat. La ville gardera ainsi son surnom de « ville endormie ».

« Génération Citoyenne » a pour ambition d’être le moteur d’idées des jeunes vichyssois, qu’ils soient jeunes par leurs âges, ou par leurs esprits !

Le choix d’entreprendre un nouveau mouvement n’a pas été une décision impulsive, mais est né du manque de représentativité de nos idées par les différents candidats. Nous avons pourtant tout d’abord réfléchi à qui pouvait intégrer nos idées au sein de son action.

Passons sur le groupe de la majorité en place, qui en près de vingt ans n’a su proposer qu’immobilisme et gestion catastrophique des finances publiques (que dire du délabrement du lac d’Allier ou du taux d’endettement à rougir), qui a laissé choir les atouts de notre ville (le Carnaval, la coupe Galéa, et maintenant l’aéroport), et enfin laissé passer les opportunités d’avenir (la fibre et les réseaux de haute technologie notamment…), non ce n’est décidément pas notre vision du futur de Vichy.

Alors, nous joindre à Gilbert Collard ? Non ! Si il est lui même excédé par l’immobilisme et les arrangements de Mr Malhuret, sa campagne a été menée, pour l’essentiel, sur le thème sécuritaire, allant même jusqu’à expliquer que si certaines personnes âgées ne venaient pas à ses réunions tardives, c’était à cause de l’insécurité. Sa solution au problème ? Renforcer la présence et les moyens de la police municipale. Soit Me Collard fait de la langue de bois, soit il est vraiment à des années lumière d’une solution efficace, en effet qui peut croire qu’en doublant ou même triplant les effectifs de la police municipale les personnes les plus faibles se sentiront en sécurité la nuit dans une rue déserte ?

Les choix s’amenuisant, nous restait un parti écologique, qui bien qu’ayant des idées innovantes et une volonté de changer les choses, ne propose rien de concret sur une multitude de domaines et semble bien loin des réalités économiques, tout en refusant le moindre compromis d’alliance lors des précédents scrutins. Nous restait aussi un groupe socialo-altermondialiste représenté par M. Lecas dont les ambitions personnelles nous semblent bien plus le moteur de son action que la moindre envie de faire évoluer les choses.

Je n’ai oublié personne. Mais bien sûr, il nous manque notre député. C’était pourtant le choix le plus évident, comment ignorer le programme innovant et dynamique de Christophe Pommeray et Isabelle Rechard aux cantonales face à un candidat au second tour spécialiste des affaires (pas forcément dans le bon sens du terme). Mais voilà, comme tout homme de mon âge, j’ai sensiblement dépassé la moitié de l’espérance de vie qu’on m’accordait à ma naissance et malgré cela, sur 35 membres de la liste « Ensemble réussir Vichy », 33 étaient plus âgés que moi ! Les deux restants étant, l’une imposée par le parti socialiste, l’autre par le modem.

Après tout, l’expérience de l’âge peut être un atout dans un esprit jeune, mais ici le programme, même s’il présente certaines bonnes idées, semble oublier tout dynamisme, pire, on nous propose de créer un groupe de séniors afin de conseiller la municipalité, comme si la liste ne proposait déjà pas une représentation importante de gens d’expériences !

Alors certes, déjà lors de son élection comme député, Gérard Charasse avait lancé l’idée d’un groupe de jeunes vichyssois, afin d’exprimer les souhaits des habitants dit « jeunes » pendant sa législature. Mais l’idée est restée sans suite, en dehors d’une nouvelle évocation lors des municipales. Peut-on vraiment en vouloir à quelqu’un qui a déjà fort à faire, de ne pas être passé du concept au concret, ou est-ce à ceux plein d’envies de faire évoluer la ville, à se prendre en mains ?

Nous avons choisi de nous prendre en mains, de faire vivre nos idées et notre ville, et nous vous invitons à nous rejoindre pour faire évoluer notre « ville endormie » en Vichy dynamique.

Noël