Rechercher :

Vivre et laisser mourir

génération citoyenne generation-citoyenne vichyHabiter notre ville et son agglomération, c’est ce qui réuni la plupart des gens intéressés par la vie de notre cité. Même si pour certains ce n’est que le temps d’un conseil municipal ou d’une rapide inauguration. Et si nous sommes tous réunis par l’intérêt porté à l’agglomération, l’élection a montrée que la population vichyssoise est coupée en deux parts à peu près égales. Mais le clivage vichyssois n’est pas un classique clivage droite/gauche, et de nombreuses personnes de droite, las de voir notre ville péricliter sous le joug d’un maire fantôme,  ont soutenu l’équipe de Gérard Charasse lors de la campagne électorale, certains dès le premier tour, en s’affichant Modem ou sans étiquette, d’autres au second comme G. Collard.

Non, ce n’est le clivage droite/gauche qui divise notre ville en deux, mais la population est pourtant coupée en deux parties, l’une qui veut vivre à Vichy, l’autre qui veut y mourir.

La moyenne d’âge notablement élevée, n’est sans doute pas étrangère à cette division, pourtant de nombreuses personnes âgées ne sont pas à Vichy pour y mourir, mais simplement pour y vivre agréablement leurs dernières années. La politique de ville mouroir conduite depuis vingt ans par Claude Malhuret et ses équipes successives ne va pourtant pas en se sens. Si on peut sourire que pour des raisons d’esthétisme certains bancs n’ont plus de dossiers empêchant nos aînés de flâner à loisirs et s’y reposer, d’autres éléments sont moins anecdotiques, la mort d’animations adaptées à chacun les prive d’agréables moments festifs, tout comme le manque d’ambition d’étoffer le tissus d’entreprises font peser en taxes foncières et d’habitation, des sommes prisent en charge ailleurs par la taxe professionnelle, grevant ainsi le budget déjà très inférieur à la moyenne nationale d’un certain nombre de vichyssois et les personnes âgées étant souvent les plus touchées ne peuvent plus s’offrir certains loisirs.

Certes les malhuretistes veulent mourir en paix à Vichy, mais ont-il songé qu’en attendant de mourir, ils pourraient vivre un peu ?

Noël

5 commentaires pour “Vivre et laisser mourir”

  1. f.claire dit :

    Dans 6 ans je suis à la retraite. J’ai la chance d’avoir mes enfants auprés de moi. Mais qu’en sera-t-il demain de vous ? Les nouvelles générations sont obligées de partir trouver du travail ailleurs, car rien n’est fait dans notre ville pour les retenir. Messieurs les dirigeants, Mr Malhuret, nous voulons des emplois pour nos jeunes, mettez-vous enfin au boulot mrd réagissez ! Vers qui demain nous retournerons nous en cas de besoin si nos enfants sont à l’autre bout de la France ??? Mourir en paix ? Pas sûr Noël, car une ville désertée par la jeunesse attire les malfrats et comme tu le dis une fois bien ruinés par les impôts, nous n’aurons plus qu’à nous laisser mourir, alors qu’il est vrai, nous ne demandons qu’à vivre.

  2. hamed dit :

    Et oui ! En ce long week-end du 15 août, il suffisait de se promener dans les rues de vichy , pour savourer les animations de la ville… Heu, l’animation de la ville… Les orgues de barbarie , animation jeune et dynamique pour week-end en famille ! Vous me direz, on fait dans la continuité puisque ce genre d’animation remonte à plus de 10 ans… C’est du rechauffé …..

  3. thibault dit :

    Et si les citoyens de cette ville rédigeaient un courrier avec des propositions concrètes aux élus peut être que les choses évolueraient plus rapidement ?

  4. Mercier dit :

    Pour avoir essayé de proposer des animations, pourtant auto-financées et sans subventions municipales c’est toujours (rayez les mentions inutiles) :
    Trop bruyant / Trop de risques de dégradation des équipements publiques / Déjà fait ailleurs / Pas encore assez fait ailleurs pour avoir du recul / Obi-Wan Kenobi

    Enfin ca finit par un refus de l’utilisation de l’espace publique dès que c’est pas organisé par eux…

  5. hamed dit :

    Oui je suis d’accord avec Mr Mercier… Pire encore ils refusent de tres bonne idées et quelques temps après elles sont misent en place… Mais par eux et surtout n’importe comment… A savoir comme dit Carole F dans un commentaire c’est une petite minorité de 3 ou 4 personnes qui décident tout ça s’appelle la démocratie ? Bravo !!!

Laisser un commentaire