Rechercher :

Vichy et la CBSE

Pour inaugurer notre nouvelle rubrique “Expression Libre“, nous vous proposons aujourd’hui un article plein de bon sens d’Eric… Parole lui est donnée :

Bonjour,

Afin de participer un peu, je voulais vous conter ma triste expérience avec la CBSE.

Ayant besoin d’un banal branchement de tout à l’égout représentant une journée de travail à deux, soit 15 mètre cube de terrassement . Je contacte la CBSE qui a le monopole à Vichy afin de faire réaliser les travaux.

Travaillant régulièrement avec des terrassiers, j’estimais ce travail à environ 1000 euros… 1500 grand max.

Je fus plus que surpris lorsque la CBSE m’annonça “Mon petit monsieur ce sera 4000 euros”.

Bon là, ça coince, je fais établir un devis par une entreprise indépendante qui réalise le même type de travaux dans divers communes, Saint-Pourçain notamment, le devis est un peu inférieur à 1300 euros.

Je demande alors à la CBSE de réviser son prix. La CBSE m’explique alors gentiment sa situation de monopole. Je décide de demander des explications à mes élus : le deputé Gérard Charasse et le maire Claude Malhuret.

Les services du maire trouvent normal le fait de payer la même prestation 3 fois plus chère à Vichy qu’à quelques kilomètres plus loin et seul le député fait intervenir un responsable de VVA qui ne peut que regretter la situation.

J’ai du payer la CBSE et constater la surfacturation des travaux.
La CBSE, bien que soumise au tarif conventionné de VVA, n’hésite pas à facturer tout et n’importe quoi, une fois le trou bouché, plus personne ne peut contrôler.

Quelle erreur !! Monsieur le maire d’avoir donné ce monopole de fait à une entreprise privée sans contrôle.
Un retour du service de l’assainissement de Vichy dans VVA, serait fortement souhaitable.

La situation à Vichy a d’ailleurs était vivement contestée par la cour des comptes dans sa décision N° 02-D-44 du 11 juillet 2002.

Dans cette même décision, la cour observe que c’est la ville de Vichy qui a demandé aux différents acteurs d’agir pour arriver à notre situation jugée illégale.

Mais pourquoi donc ? Doit-on chercher dans l’actionnariat de la CBSE, des connivences du maire et de certains de ses amis ? En tous cas, en attendant c’est Bibi qui paie.

Auteur invité

Laisser un commentaire